Les mode de propagation : Les déplacements actifs et passifs

Les punaises sont surtout transportées dans les bagages et par les vêtements des voyageurs. Elles peuvent aussi se propager d’une chambre à une autre, d'un appartement à l'autre par les gaines électriques, les plafonds ou planchers...Le déménagement ou le déplacement d’articles déjà infestés (meubles, literie, vêtements, valises, etc.) d’un lieu habité à un autre est encore un mode certain de dispersion des punaises de lits.

Leur retour dans nos milieux de vie se base sur plusieurs hypothèses :
- Les méthodes changeantes de contrôle des insectes nuisibles,
- L’immunité aux pesticides développée par l’insecte,
- L’augmentation des voyages internationaux,
- Le déni du problème par les victimes et les autorités publiques
- La honte et l'entretien du tabou autour du sujet.

Localement le DÉPLACEMENT ACTIF de la punaise à la recherche d’un repas sanguin est le premier mode de contamination. Chaleur et dégagement de CO2 aux heures sombres sont les 2 facteurs attractifs. Ainsi quelques mètres (ou dizaines de mètres) peuvent être franchis par la punaise.
Lors de fortes infestations les murs, conduites d’aération, gaines électriques…peuvent alors être envahies en quelques semaines. Après son repas la punaise peut retourner dans son lieu de repos ou bien en investir un nouveau où elle va digérer, changer de stade puis pondre…et contaminer une nouvelle cachette, comme l’ourlet d’un pyjama, un bagage, un duvet, du linge resté au pied du lit, un petit meuble, un livre, un cadre …et voilà donc l’explication du second mode de propagation : LE TRANSPORT PASSIF . Là c’est l’hôte qui va transporter à son insu à quelques mètres ou à des kilomètress lors de son propre déplacement l’insecte caché. Le risque de contamination grandit bien entendu avec le nombre de personnes hébergées !