La prévention reste la conduite majeure à suivre. Il est nécessaire de montrer une grande application dans l'entretien des locaux et de faire preuve d'imagination afin d'envisager toutes les planques possibles où la punaise des lits pourrait aller pondre. Il sera alors possible de réaliser des aménagements en conséquence : les sols seront de préférence sans rainures, les murs et plafonds sans anfractuosités, les lits plutôt métalliques...Tout cela n'est bien entendu pas toujours si évident, surtout lorsque l'on a choisi de faire revivre une vieille bâtisse au charme fait justement de toutes ces petites imperfections ...

Alors l'observation, la vigileance et l'emploi régulier du traitement préventif CLAKO Punaises de lits à base de pyrèthre allié à la technique (plus coûteuse mais excellente) de la vapeur sèche seront de bonnes pratiques.
Les pièges BDS seront un bon outil de diagnostic et contrôle pour votre lieu d'accueil ou votre habitation.

Une parfaite hygiène quotidienne du lieu associée à la volonté de lutter immédiatement et activement contre le fléau sont les attitudes essentielles pour réduire voir stopper la prolifération de ces insectes ainsi que la propagation à d’autres lieux.

La lutte contre cet insecte s’avère complexe et doit être menée de façon rigoureuse conjointement selon plusieurs axes: 

        1) La compréhension du début des nuisances
        2) La recherche active de l’insecte formellement identifié.
        3) La lutte mécanique
        4) La lutte biocide
        5) La prévention.

1) La compréhension du début des nuisances: Si possible établir l’historique du problème : début des premières piqûres puis des fortes nuisances, en essayant de définir les lieux associés.

2) La recherche active de l’insecte formellement identifié: Une fois établi l’identification de la Cimex Lectularius, il s’agit de s’engager dans une recherche très minutieuse et systématique dans tous les endroits susceptibles d’accueillir punaises adultes, jeunes et œufs. Déjections et traces de sang peuvent vous mettre sur les pistes …Lors de très fortes infestations une odeur âcre peut se dégager. L' aide d'un chien détecteur de punaises peut être intéressante lors d'une difficulté à identifier les différents foyers d'infestation. Pour votre inspection il sera nécessaire de vous équiper d’une loupe et d’une lampe torche. Vous examinerez alors tous les recoins 
- matelas ( cordon, étiquettes, orifices d’aération, ataches des sangles
- Structure des lits :lattes, vis, montants : le démontage est souvent nécessaire
- Boiseries , enduits grossiers proches des lits, plinthes, baguettes
- Tringles et rideaux ( ourlets, ruflette…)
- Tapis, parquets.
- Objets se trouvant à proximité des lits (chevets, cadres, lampes …)

3) La lutte mécanique: Elle est primordiale pour commencer à diminuer la charge parasitaire d’un lieu. 
-Aspiration avec l’embout fin de l’aspirateur des œufs des jeunes et des adultes après passage minutieux d'un appareil à vapeur du type CIMEX ERADICATOR  ( minimum 160°) qui va les détruire à tous les stades. lorsque vous utilisez l’aspirateur, soyez vigilant : nettoyez le conduit et jetez le sac que vous aurez emballé hermétiquement auparavant car sinon les insectes peuvent ressortir quelques minutes après avoir été aspirés. Vous pouvez aussi après aspiration pulvériser à l’intérieur du conduit de l’aspirateur le produit CLAKO punaises de lits.
-Congélation : A –20°C elle doit durer au minimum 48h.
-Lavage en machine : A plus de 55 °C pendant une heure.
-Nettoyage haute pression : Dans les situations extrèmes d’infestation de conduites, gaines …
-Travaux et restauration: décollement des revêtements muraux , moquettes , des plinthes, réfection ou jointement des chambranles de portes, rebouchage des fentes.
-Suppression des meubles infestés qui devront être détruits directement ou bien si l’on s’en débarrasse s’assurer qu’ils ne pourront pas être récupérés … 
-Chauffage en étuves du mobilier pouvant résister à une température de 60°C en son cœur. Cette température tuent toutes les punaises à tous les stades. 


4) La lutte à l’aide de biocides
Associée à la lutte mécanique, elle s’applique dans les cas de très faibles infestations par le particulier. Utiliser le biocide Clako Punaises de lits en des points stratégiques (matelas, cadre et pieds de lits, plinthes, pourtour des fenêtres et portes) très régulièrement à raison de 2 fois par semaine. Les matelas peuvent être vaporisés (sur toutes les faces) 3 à 4 fois par an. Un litre de produit CLAKO prêt à l’emploi permet de traiter 17 à 20 m2. Le produit X2 est doublement concentré (par rapport au produit préventif de base) et permet de faire face à de fortes infestations. 

Les « fugger » à dégoupiller au milieu de la pièce sont déconseillés car non efficaces à 100%: l’insecticide n’atteint pas tous les recoins et lors de l’usage de ces insecticides conventionnels, des précautions sont conseillées en raison de leur forte toxicité chez l’homme. Les pyréthrinoïdes peuvent causer des symptômes neurologiques, respiratoires et gastro-intestinaux.

    

Pour les cas  d'infestation importante il sera nécessaire de faire appel à un professionnel qui interviendra 2 à 3 fois à environ 10 jours d’intervalle.

Et pour de très lourdes infestations (immeuble, établissement complet …), une véritable « cellule de crise » devra être constituée pour que l’action soit réfléchie dans son ensemble et adaptée spécifiquement à la situation. Une déclaration auprès de l’Agence Régionale de Santé (ARS) est alors recommandée. 


5) La prévention.
C’est certainement dans l’absolu la première mesure à prendre, mais aujourd’hui ne jamais être infesté par les punaises de lits est quasi devenu « mission impossible » pour toute structure hébergeant régulièrement des personnes. Hébergeurs et clients doivent en être conscients et être informés pour pouvoir échanger sans tabou sur le sujet car c’est ensemble qu’ils limiteront le fléau. Il s’agit avant tout dans ce problème de ne pas se laisser déborder et de maitriser la situation.

La primo-infestation est peu contrôlable, en revanche une hygiène quotidienne, des structures propres, des campagnes d’information du personnel et des clients minimisent les risques et augmentent la découverte précoce des premiers insectes.

Les chiens renifleurs et les pièges BDS peuvent être de bonnes aides à la détection en cas de doutes ou de difficulté à localiser les punaises.

Chaque personne infestée –chez elle ou dans son établissement- est responsable et doit informer les personnes qui ont récemment séjourné chez elle afin que celles ci puissent devenir vigilantes face à cette problématique.

Il est nécessaire d’éliminer les gîtes des insectes (combler les fissures et les crevasses, reprendre les peintures écaillées, entretenir les poutres et boiseries à l’intérieur de l’habitat).

Pendant les voyages, une inspection du matelas de la chambre d’hôtel peut s’avérer utile. Au retour, il serait idéalement préférable de laver tout le linge à 60°C pendant 1heure et de désinsectiser la valise.

Il faut éviter d’introduire chez soi des objets ou des meubles d’occasion sans une inspection méticuleuse et, le cas échéant, une désinfestation.

Points de vente
clako punaises fiolede la fiole