Répercussions psychologiques suite aux piqures de punaises de lits

Les punaises de lits semblent bien être en passe de devenir un réel problème de santé publique. Nul n’est à l’abri d’une infestation. Les punaises de lit provoquent des lésions dermatologiques extrêmement inconfortables et si elles ne transmettent aucune maladie bactérienne ou virale connue à l'homme, Leur mode d’action (aires de repos ou de sommeil peu éclairées) fait associer le repos à leurs piqûres auprès de leurs victimes, ne leur laissant pas de répit. Ceci induit fréquemment du stress et des angoisses psychosociales parfois profondes, notamment des dépressions, une parasitophobie, voire un isolement social.

Piqûres de punaises de lits

La punaise de lit n'est actuellement pas considérée comme vecteur de maladie bien que des scientifiques ont récemment découvert qu'elle peut transmettre l'agent pathogène responsable de la maladie de Chagas, répandue en Amérique centrale et du Sud.
Ses piqûres -ou plus exactement morsures- peuvent provoquer un oedème blanchâtre et dur avec possibilité d'inflammation locale. Le traitement des piqûres est uniquement symptomatique. Des dermocorticoïdes topiques de classe III ou IV peuvent être appliqués en cas de prurit important. Mais tant qu’une éradication des punaises sur le lieu d’exposition ne sera pas effective, les piqûres persisteront. 

piqure punaise de lit - image piqure punaise de lit 02 -i mage piqure punaise de lit 03 - image  

Lire la suite...
Points de vente
clako punaises fiolede la fiole